Il y a différentes sortes de méditation, celle que je pratique et que je vous enseigne est une méditation en silence ou avec musique, la méditation n’a pas de but et c’est un processus qui se suffit à lui-même.

Elle n’a pas de but mais elle a des effets : relaxation et calme, énervement, agitation et émotions, recentrage et clarté du mental, observation de soi et augmentation de la conscience pour n’en citer que quelques-uns.

Pourquoi méditer?

Vous pouvez sentir un appel intérieur de l’âme mais c’est souvent suite à une souffrance, des insatisfactions ou un coup dur de la vie que vous allez considérer la méditation. C’est donc la recherche d’un mieux-être ou d’une explication à ce qui vous arrive qui va vous amener à la méditation.

En pratique, quelques effets de la méditation

En méditant, vous pouvez devenir plus sensible et vivre toutes sortes d’émotions. La méditation permet de faire taire le mental et laisse des parties de l’inconscient émerger pour que vous vous en occupiez.

Si vous ne connaissez pas ce processus, vous pouvez croire que la méditation n’est pas pour vous. Ce processus est là pour amener une plus grande conscience des malaises et des schémas que vous avez refoulés dans l’inconscient.

Cette plus grande conscience signifie que des situations dérangeantes vont se produire afin de vous montrer vos façons de fonctionner.

Il peut donc se produire, par exemple, un plus grand malaise ou plus d’agressivité dans votre relation de couple vous amenant à rejouer les mêmes scénarios que vous jouiez avec votre père ou votre mère dans l’enfance, ce qui vous amènera à mieux les voir.

En plus d’avoir un effet de purification, la méditation a un effet de recentrage. Ainsi quand tout va mal, quand vous voyez tout en noir et que vous devenez émotive, vous ne voyez plus la réalité telle qu’elle est, vous venez d’embarquer dans vos « patterns ».

Vous pouvez décider de rester dedans pour vous observer et comprendre ce qui se passe ou méditer afin de vous recentrer, tout dépend du travail que vous voulez faire.

Le réacteur et l’observateur

En l’absence de conscience, si quelque chose vous arrive, vous réagissez sans plus de questions. Il existe plusieurs occasions de réagir, le geste d’un enfant, le commentaire d’un conjoint, une réflexion d’un collègue, des attitudes etc.… Avec la méditation, des éléments de l’inconscient émergent et vous pouvez commencer à vous observer lorsque vous réagissez, vous regardez réagir.

Au début, vous réagissez et vous pensez après coup que vous auriez dû vous observer mais il est trop tard, la réaction est passée. Déjà, d’y penser après coup, est une amélioration, avant vous ne saviez pas que vous réagissiez. Puis à un moment donné, vous réagissez et vous y pensez en même temps, là encore, le mouvement est fait mais votre conscience est de plus en plus présente jusqu’au moment où vous vous observez et vous décidez si oui ou non, vous réagissez.

Que signifient ces réactions? Ces réactions impliquent des coins inconscients de votre être, des endroits qui demandent à être éclaircis. Ainsi par exemple si je vous dis que vous faites la victime, vous pouvez avoir une forte réaction surtout si en plus, les gens qui font les victimes vous énervent. Mais si les victimes vous énervent et qu’en plus, vous réagissez quand on vous le dit, il est certain qu’il y a quelque chose en vous en rapport avec la victime dont vous n’êtes pas consciente.

Vous observer et vous surprendre à réagir sont des outils qui peuvent grandement vous aider à vous voir, à vous connaitre et à devenir de plus en plus consciente. Et la méditation favorise ces prises de conscience en vous apprenant à calmer votre mental.

Méditons

Pour méditer, vous vous assoyez confortablement de façon à être capable d’oublier le corps. Vous placez vos mains sur vos genoux. Vous fermez les yeux et vous prenez 3 grandes respirations et à chaque expiration, vous laissez aller les soucis et tracas de la journée. Vous demandez guidance et protection et vous vous connectez à ce qui pour vous est l’énergie la plus élevée, que ce soit la conscience universelle, Dieu, Bouddha ou autre énergie divine. Vous calmez votre mental en vous centrant sur votre respiration et dès qu’une pensée émerge et que vous vous en apercevez, vous pouvez revenir à la respiration. Vous pouvez commencer par de petites périodes de temps au départ et augmenter la durée graduellement.

Avertissement : une méditation régulière va amener des changements profonds et durables en vous.

Bonne méditation

Vous voulez apprendre à méditer avec moi, venez assister au cours débutant qui commencent en janvier. Suivront les cours réguliers par la suite (cliquez ici).

Francine
Les derniers articles par Francine (tout voir)

Gratuit : Les 7 mythes qui vous empêchent de méditer

Inscrivez-vous pour recevoir 7 vidéos, un manuscrit sur les bienfaits de la méditation et mon infolettre gratuitement.

Nous avons bien reçu vos informations. Merci!

Share This