huiles essentiellesOn met souvent les huiles essentielles dans la même catégorie que les produits qui agissent plus subtilement et qu’il faut absolument croire à leurs effets pour que cela fonctionne.

Ce n’est pas le cas, les huiles essentielles ont une composition chimique qui possède des propriétés biochimiques reconnues.

Ainsi des huiles essentielles qui ont des molécules de phénol (carvacrol, thymol, eugénol) sont les molécules possédant la propriété antibactérienne le plus élevé. Les aldéhydes que l’on retrouve dans l’eucalyptus citronné par exemple ont des propriétés anti-inflammatoires. On trouvera donc des huiles essentielles qui ont des propriétés antifongiques, antivirales, expectorantes, calmantes, sédatives et analgésiques pour ne citer que celles-là.

Si l’utilisation des huiles essentielles dans votre vie quotidienne vous intéresse et que vous voulez éviter les désagréments d’une mauvaise utilisation de celles-ci, il est important de se donner un minimum de connaissances ou de consulter un conseiller en aromathérapie.

Voici quelques précautions à prendre à ce sujet :

  • Choisir des produits de qualité thérapeutique
  • Ne jamais appliquer d’huile essentielle pure ou diluée dans les yeux.
  • Si vous avez des allergies, soyez prudent lorsque vous utilisez des huiles essentielles.
  • Les huiles ne se diluent pas avec l’eau. Si vous en recevez dans les yeux ou à un endroit inapproprié, versez immédiatement de l’huile végétale dans l’œil ou à cet endroit pour diluer l’huile essentielle.
  • En cas d’ingestion accidentelle d’huile essentielle pure, la prise de 3-4 cuillerées à soupe d’huile végétale permet de réduire l’irritation des muqueuses digestives.
  • Pendant la grossesse, les huiles essentielles seront utilisées avec prudence ou pas du tout notamment les huiles essentielles contenant des cétones.
  • Pour les enfants, les huiles essentielles doivent être d’autant plus diluées qu’ils seront jeunes et n’en donner aucune par voie interne avant 3 ans.
  • Éviter de s’exposer au soleil durant la journée si vous avez utilisé des huiles essentielles photos sensibilisantes (qui réagissent au soleil) comme les zestes d’agrume, la bergamote.
  • L’huile essentielle de menthe poivrée ne peut pas s’appliquer sur une surface étendue car elle créé une réaction glacée mais elle peut l’être très localement pour enlever un mal de tête entre autre.
  • Certaines molécules présentes dans les huiles essentielles telles que les huiles contenant des phénols ou des cinnamaldéhydes peuvent irriter la peau. Ces huiles sont très bonnes mais doivent s’utiliser autrement que directement sur la peau ou être diluées avec une huile végétale
  • Pas d’huiles essentielles pures dans le bain. Encore ici, les huiles ne se mélangent pas avec l’eau. Pour le faire, il faut un corps gras donc en mettre un peu dans son shampoing ou dans un jaune d’œuf et le diluer dans le bain.
  • Il est important de connaitre le nom latin de l’huile essentielle que vous désirez utiliser car il existe par exemple, plusieurs sortes de thym, de lavande ou autres et elles n’ont pas toutes les mêmes propriétés.

Quand on connait les écueils à éviter en aromathérapie, on peut aborder avec assurance tous les services que celle-ci peut nous apporter dans notre quotidien. Si vous désirez une formation de base pour les utiliser, cliquez ici.

Les huiles essentielles sont l’essence de la plante et elles ne viennent pas seulement prendre soin de notre corps, elles parlent aussi à notre âme.

Francine
Les derniers articles par Francine (tout voir)

Gratuit : Les 7 mythes qui vous empêchent de méditer

Inscrivez-vous pour recevoir 7 vidéos, un manuscrit sur les bienfaits de la méditation et mon infolettre gratuitement.

Nous avons bien reçu vos informations. Merci!

Share This